Mon Denier


©Joël Philippon


Alors qu’ils sont, en temps normal, sollicités de toute part, pour l’administration des sacrements, la célébration des offices, l’animation du catéchisme, du catéchuménat, la visite aux malades, etc… ils se retrouvent du jour au lendemain au chômage technique et dans l’impossibilité d’effectuer ce qui fonde la plus grande partie de leur ministère.

Et pourtant, «Dieu vient à notre rencontre dans l’épreuve», déclare Mgr Jacques Benoît-Gonnin, évêque de Beauvais, lorsqu’il apprend le début du confinement total.

« Dieu vient à notre rencontre dans l’épreuve »
Mgr Jacques Benoît-Gonnin

Comment être cette présence alors qu’ils sont pour la plupart, bloqués dans leur presbytère ?

Une présence d’autant plus importante que le Carême, sommet de la vie spirituelle chrétienne, approche à grands pas. Alors que nous avons en mémoires le terrible incendie de Notre-Dame de Paris du vendredi saint 2019, c’est le Covid-19 qui, cette année, menace de rendre la semaine Sainte éprouvante pour les prêtres et leurs fidèles, privés de communion et de célébration.

Mais loin de se laisser abattre, l’Église prend le problème à bras-le-corps.

Puisque les fidèles ne peuvent venir à l’Église, c’est l’Église qui viendra à eux !

Retransmissions en direct, vidéos quotidiennes, offices via les réseaux sociaux.. Dans les diocèses de la Province de Reims, le confinement ne nous empêchera pas de pratiquer ! De nombreuses actions de solidarité voient également le jour, à l’initiative des paroissiens et de leurs diocèses? Entre ligne verte, masques et missions, parcours alpha en ligne et louange live…

Ces deux mois, on en retiendra quoi ?

Ouvrez le journal du confinement de l’Église de la province de Reims !


👉
Lire l’article suivant : Nos prêtres 2.0 !